Aller au contenu

Réalité logique

Étiquettes:

README.md

GlobalApplis

Est une application qui rassemble plusieurs instruments de mesure.

Résumé gammologique :

La gammologie est une science qui consiste à étudier les gammes musicales
La gamme musicale est naturelle et elle comporte 12 ½ tons chromatiques, dont 7 tonalités majeures. Le fait de comprendre que les intervalles forment une ressource et une voie de développement, ils nous orientent dans une bonne direction. Celle du déploiement des possibilités gammales :

C’est bien connu ! Il y a 462 modulations diatoniques

Les 66 gammes fondamentales & Uniques diatoniques toniques. & leurs 396 modes diatoniques
Les gammes sont développées grâce aux altérations bémol et dièse. Elles servent à la découverte des modèles fondamentaux et de leurs tonalités, et elles commencent le développement par la gamme naturellement majeure et non altérée. La nature non signée des notes est une indication de départ, si bien que cette gamme a des degrés modaux faisant partie d’une seule diatonie.

C’est naturellement que la gamme comporte 7 tonalités différentes

Tout un rassemblement diatonique aux tonalités qui se suivent sans se répéter
La simplicité de cette gamme (CDEFGAB). Et la calculabilité des tonalités et la légèreté des modes toniques fondamentaux. Un ensemble d’informations aisément transmissibles à un quelconque algorithme. On notera que la notion de poids prend son pied avec la gamme, la charge diatonique répartie sur les tares modales associées, pouvant à terme être démultiplié au facteur 7.

Comment cette appli fait pour “calculer” la gamme naturelle

La gamme naturelle comporte deux tétracordes et sept modulations diatoniques
Normalement chaque nouvelle gamme fondamentale créée possède sept qualités modales majeures, si bien qu’à ce niveau la gamme de Do majeure et celle de Ré majeure ont les mêmes qualités tonales. Car elles sont égales du point de vue des intervalles. La gamme a sept notes & cinq intervalles qui déterminent sa tonalité, et en particulier la valeur naturelle de la tonalité. Comme il a été dit le tétracorde en fait partie en tant qu’objet, le mode tonique majeur de toutes les tonalités représentent une forme qualitative identique. Parmi les fondamentales il y a °45x, & ces notes : [Do, bRé, bbMi, bbFa, ##Sol, #La, Si].
Les tétras majeurs occupent l’octave de Do à Do : Do, , Ré, , Mi, Fa & Sol, , La, , Si, Do. Ils ont une forme similaire : “OoOoOO” = “OoOoOO” = FAUX. Puis le cas “°45x” donne l’aperçu d’un tétra minimal aussi appelé cluster : OOOOoooooOOOO
Le développement clusterien initialiser systémique

Pour parler un peu du système tétra = Développer cluster

Le milieu tétra n’est pas limité à la gamme naturelle
Et si cette limite faisait l’occasion à l’apprentissage d’une organisation clustérienne, de voir dans cet infini de combinaisons un systémisme gammique clustérien. En ce qui me concerne, le tétracorde a été vu pendant le développement des tonalités fondamentales. Il a été aussi perçu comme un système à part, selon le modèle cluster. Qui configure une série hiérarchique en croissance d’intervalles, ceci dans un espace donné de 12 notes(Octave). Le cluster inférieur débute à 1 et le supérieur prend fin à 13 ; En termes mathématiques :Cluster = 4 notes et :Gamme = 2 clusters, lorsque les 2 clusters sont limités aux extrémités | La tonique(inf) / la quarte(sup) |. Ils sont exponentiellement limités, Voir GlobalApplis.py ligne 38. Le cluster inférieur peut s’étendre à 9 notes := Octave – Cluster. Au point de développement initial, il y a cinq intervalles vides : OOOOoooooOOOO; Exemple extension : OOOoooooOOOOO, ici = °34^.

§§§_& Le visuel mécanique & L’expansion méthodologique & L'idéologie gammique

Le verbe idéal a l’empreinte des différents aspects des gammes fondamentales.
GlobalApplis Ligne 44 & 45: Les notes ‘CDEFGAB’
Les altérations : [”, ‘+’, ‘x’, ‘^’, ‘^+’, ‘^x’, ‘°‘, ‘-‘, ‘*’, ‘°’, ‘-‘]
Musicologiquement l’Exemple : Mélodique. Dominante. Soit : Modèles diatoniques altérés.

§§__& Le visuel mécanique & L'expansion méthodologique & L’idéologie gammique

Une série d’incrémentations conditionnelles aux extrêmes ordonnés.
GlobalApplis Ligne 145: Zone Active Points
Le couple tétra est Divisible. L’économie du désaccouplement & Une seule unité tétra.

§_& Le visuel mécanique & L’expansion méthodologique & L’idéologie gammique

La scène de l’évolution ordonnée est animée en précisions | Film imaginaire
GlobalApplis. GlobModelGammy. GlobGamFonds. GlobEnModes.: Modules Fabriques
Au commencement et depuis, l’évolution est relative a un assemblage algorithmique.

μUNITÉ

Détailler les fonctions des codes sources

L’application a des modules sobres en fonction

GlobalApplis.GlobModelGammy.GlobGamFonds.GlobEnModes.

GlobalApplis ***

**Le module des initiales, ** ‘GA’ est chargé de transformer le cluster en une entité recevable. Modifier par la voie des incrémentations dans un jeu de priorités rangées aux extrémités libres. C’est dire que lorsque l’extrémité parvient à l’extrême, l’élément clustérien précédant l’extrémité incrémentée avance d’un cran en rappelant l’extrémité à son côté. L’unité clustérienne propage son extrémité jusqu’à l’extrême, puis avance l’unité inférieure & Relance l’extrémisme. Selon que les libertés des unités inférieures ne soient limitées, l’avancée intérieure avance à chaque relance à une aide orientée vers le bas pour le cas.

Glob Apply Édition Fichiers [(Tétras.μ)(Tétras.μ©)(Tétras.Qμ)]μ: 1234. μ©: 1234. .5678. Q©: 1,b2, .,7,8.

GlobModelGammy ***

**Le module des premiers, ** ‘GMG’ service de triage des modèles (Tetra/Couple). Obtention des modèles uniques débarrassés de leurs modes diatoniques. Modélisations parfaites protagonistes du rôle fondamental : Réductions Analytiques. Une gamme a plusieurs descriptions, un exemple lettré “123045670000“, et sa binarisation “111011110000“. Binariser les notes à une finalité de comparaison entre modèles, methode de calcul se dispensant des degrés chiffrés.

Glob Gammy Édition Tableaux [(Tétras)(Gammes)(Lettres/Chiffres/Binaires)]

GlobGamFonds ***

**Le module des pesées, ** ‘GGF’ a pour fonction de donner un poids aux éléments modaux, ainsi chaque mode diatonique a sa propre charge. Cette réponse est nécessaire à l’appréciation du choix fondamental, puisque la gamme naturelle est de poids zéro car elle ne comporte pas de signature. Autrement les degrés qui lui sont diatoniques ont chacun un poids calcul_tare_gam Ligne 13 & 14 Séquence: F, C, G, D, A, E, B || #4, 0, b7, b3b7, b3b6b7, b2b3b6b7, b2b3b5b6b7. Mais les résultats sont nombreux, et ils ne répondent pas tous au critère de légèreté des signes. C’est aussi dire que l’algorithme ne répond pas à nos attentes, et que cette partie est à rehausser.

Glob Fondy Sort Léger [(GlobGamFonds Ligne 117)(glob_en.seption(modes_modal))]

GlobEnModes ***

Le module des précis. ‘GEM’ Dans ce module arrivent les gammes légères envoyées par GlobGamFonds. Elles deviennent opérationnelles avec le modèle majeur naturel, comme ceci : Chaque mode léger est opérationnel à tous les niveaux diatoniques, finalement chaque mode a sa définition de masse. En un 1er temps les modes sont représentés par des nombres assez conséquents, qui peuvent être rendus plus faciles à comprendre. Ainsi chaque donnée modale va être démultipliée par un facteur 7, jusqu’à zéro. Le résultat est propre malgré qu’il soit décimal, certains affichent des valeurs entières à 1.

Glob Modely Program Test & Actif [(Test.Précis)(Acte.Effet)]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cookie Consent with Real Cookie Banner