Aller au contenu

Circus massif

En ayant accepté les prémices des gammes musicales pesantes, on ne peut que s’engager à investir ce nouveau domaine inconnu. La curiosité va-t-elle nous aider à comprendre cette expression ?

Qu’en est-il de toutes les avancées ?

L’article élémentaire précédent (« Les gammes banales ») définit les arguments présents dans la figure 1 : Modulations Génériques

Cet article fait une belle part au lien entre une série diatonique de poids et de leurs chronologies numériques, ainsi que 784 est supérieur à 343 puisque dans une table à deux éléments « 343 » est le numéro 1 et « 784 » le numéro 2. Il va sans dire que les tables aux mêmes poids auront des rangements identiques.

Figure 1 : Modulations Génériques

Spectaculaire attraction

  • Le choix binaire est la solution
    • Les gammes peuvent se créer de diverses manières, mais la plus sûre est celle qui se programme. Que se soit à cause de la masse des données et de leur complexe, aussi pour des raisons d’erreurs humaines liées à la fatigue ou au manque de concentration. Ou tout simplement par oubli.
  • La belle assurance du code
    • Disons que si l’algorithme le dit alors c’est vrai, avouons que la tâche est difficile mais pas impossible. La solution qui est entrain de se dévoiler provoque une attirance, comme si un flux orientait notre démarche algorithmique.
      • …/…

À quoi sert le voyage extradimensionnel effectué dans le milieu des tonalités ?

  • Plusieurs gammes ont les mêmes poids.
  • Plusieurs poids ont les mêmes rangs.
Figure 2 : Les egos de Dana
  • Il s’est avéré que deux éléments importants se sont imposés.
    • Poids & Rangs : forment deux ensembles à relier.
  • L’avancée actuelle des travaux ne permettent pas de gérer.
    • L’emplacement des degrés diatoniques.

Un script en Python « GlobalApplis.py » construit deux tables [ego poids] et [ego rang], elles rassemblent les poids et les rangs avec leurs gammes respectives. Elles sont destinées à créer les différents liaisons internes, pour en définir les cheminement interdimensionnels parcourus par les modulations naturelles des tonalités gammales. Analyser les résultats va être difficile, d’une car les liens ne sont pas réalisés et de deux à cause d’une nouvelle dimension de nature géophysique. Lorsqu’il faut laisser le modèle des tables, en s’attelant aux formulations graphiques nécessaires à la gestion visuelle de toutes ces nombreuses formes présentes.

Figure 2 : Les egos de Dana

La table [ego poids] est constituée de 26 unités. L’index-poids : [Gammes]
La table [ego rang] compose 10 unités. L’index-rang : [Gammes]

Classe table

Ego Rang

Il y a dix ordres croissants dont chacun occupe une hiérarchie, je me pose une question :

  • Est-il possible qu’un objet comporte plusieurs hiérarchies ?

Notre principal objet est la gamme naturelle, naturellement.

 Figure 3 : Excellent classement

État actuel des investigations interdimensionnelles. Un état ordonné des gammes côte à côte voisines, rassemblées aux mêmes croissances & types mono/polygammes. Il est important de se rappeler que la gamme musicale naturelle porte ici le numéro 66. Car c’est avec celle-ci que commence les hiérarchisations, sinon le château risque l’effondrement. Et si chaque poids n’a pas une quantité identique de gammes, les rangs sont supposés représenter un ordre de poids diatonique.

C’est ainsi qu’un ordre de rang n’a pas été détecté par un poids donné.

L’algorithme pose une première condition, celle de ne pas comparer une gamme avec elle-même, d’éviter une inutilité en la matière de ce développement. Le traitement de comparaison des gammes rangées rassemble les clones générés. À ne pas oublier l’indice quantitatif des occurrences rencontrées.

Le côté [ego rang] spécificateur logique

  • Les gammes à poids uniques
    • Rien à relier
  • Les quantitativismes à gammes
    • Différences quantitatives

Ego Poids

Le côté [ego poids] accrocheur déclaré

Chaque gamme a un poids donné, qu’il soit global ou de combinaison diatonique, il a été calculé de toutes pièces. Ce n’est pas une raison pour en dire du mal, car le calcul a été bien fait et tout est dans le code du script « GlobEnMode.py ».

Ce cours ne sort pas du chapeau, il nage en plein chapiteau

Figure 3 : Excellent classement

Dernier ultime

Il est vrai que la musique donne une envie de vivre, et qu’en plus elle n’est pas un casse-tête. Les expressions altératives des gammes évoquant leurs tonalités ont étés bien plus simples à comprendre, que cette histoire de pesants en cours. L’aspect mécanique des altérations laisse peu de place à l’erreur, contrairement les poids diatoniques émanent d’une unième fonderie, faisant d’eux des éléments de liaisons. Ces mêmes éléments, lorsqu’ils sont isolés émettent un faible taux d’informations fondamentales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cookie Consent with Real Cookie Banner