Aller au contenu
Les masses diatoniques en liste

Les noms des gammes sont compliqués

La force altéractive se produit lorsqu’une note altérée altère une note voisine

Le chant de la chorale – Magviva (cabviva.fr)
Penchons-nous sur les noms entiers couplés

La gamme fondamentale tant qu’elle n’a pas la précision d’un nom certifié a un état diatonique indéfini, un critère de précision est toutefois donné aux noms des couples entiers. Soit que le nom ait au maximum deux notes altéractives ou pas, ces noms sont du plus bas hierarchique de la chronologie des noms puisque les autres nominations composent un nombre de notes supérieur à deux.

Exemples de noms entiers et décimaux :

Noms entiers : Cb3(unité), Cb4, Cb35#…

Noms décimaux : Cb3.#45, C##4.#6, Cb2367(multiple)…

Parmi les noms entiers quel est celui qu’il faut choisir pour désigner la gamme fondamentale ?

Comme il est constaté avec la gamme naturelle dont les notes ne comportent aucun altération, l’analyse de sa tonalité enchaine sept modèles différents affichant leurs différences avec la tonalité du premier mode en Do. Ceci dit, c’est bien les tonalités qui vont nous donner les poids modaux diatoniques de la gamme naturelle.

Le mode majeur a toujours une valeur zéro en poids modal :

CDEFGABC
12345678
E#F#GAB#C#DE
12345678
Les valeurs numériques du tableau indiquent les poids (altérations). Ici elles n’ont aucune altération.
Le valeurs alphabétiques du tableau ne sont pas identiques, elles forment une transposition diatonique.

La gamme majeure a sept tonalités :

1er mode = 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
2ème mode = 1, 2, b3, 4, 5, 6, b7
3ème mode = 1, b2, b3, 4, 5, b6, b7
4ème mode = 1, 2, 3, #4, 5, 6, 7
5ème mode = 1, 2, 3, 4, 5, 6, b7
6ème mode = 1, 2, b3, 4, 5, b6, b7
7ème mode = 1, b2, b3, 4, b5, b6, b7
8ème mode = 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Les poids modaux ou une histoire ancienne méritant le détour Circus massif – Magviva (cabviva.fr)
Les noms des gammes fondamentales ou premiers degrés modaux diatoniques, sont encore dans une incertitude liée avec un de ces idéaux.
1- Les nominations respectent le suivit de celles qui les précèdent.
2- Les nominations suivent avec exactitude les poids les plus légers.
3- Les nominations s’adaptent à un algorithme programmé.

Le doute risque-t’il d’être levé ?

Quand on est un fervant croyant harmonique, on sait que non et que l’une des propositions sera la mieux adaptée en temps harmonique réel. Chacune de ces nominations satisfait différemment l’utilisateur, le plus important est de rester dans le vraisemblable. Mais il est probable qu’une solution puisse apparaitre lors de nouvelles études sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cookie Consent with Real Cookie Banner